Home » Non classifié(e) » Estime de soi (2): Développer votre assertivité

Estime de soi (2): Développer votre assertivité

 » Être passif, c’est laisser les autres décider à votre place.
Être agressif, c’est décider au lieu des autres.
Être affirmé, c’est décider pour soi-même « .
Edith Eva Eger

* Temps de lecture estimé 8 min

SUIS-JE UNE PERSONNE ASSERTIVE ?

Observons si vous vous reconnaissez dans les situations suivantes…

  • Vous laissez les autres décider pour vous pour éviter les conflits.
  • Vous n’exprimez pas votre opinion de peur d’être en désaccord et d’être mal jugé(e).
  • Vous ne prenez pas l’initiative, même dans les situations qui vous concernent.
  • Vous faites passer les autres avant vous, vous anticipez leurs besoins et leurs désirs, tout en mettant de côté les vôtres.
  • Vous vous sentez incapable et dépendant des autres pour avancer dans votre vie.

L’estime de soi, comme nous l’avons vu dans l’article précédent, reflète la relation que l’on entretient avec soi-même. L’affirmation de soi implique la façon dont nous interagissons avec les autres. En particulier, elle reflète notre capacité à nous montrer tels que nous sommes dans notre relation avec les autres. La difficulté apparaît lorsque l’on a une faible estime de soi et, par conséquent, une faible perception de sa valeur personnelle.

QU’EST CE QUE L’ASSERTIVITÉ ?

L’assertivité, ou attitude affirmative, signifie savoir comment exprimer clairement son opinion, ses sentiments et ses besoins. Elle est basée sur la reconnaissance et l’acceptation de sa propre valeur et le sentiment d’être un individu qui a autant de valeur que les autres. Cela vous permet d’exprimer vos propres émotions, pensées et opinions directement et honnêtement et de défendre vos propres droits tout en respectant ceux des autres.

Par conséquent, être assertif, c’est prendre le contrôle de sa propre vie.
Nous avons tous des besoins et des droits, et les respecter commence par soi-même.
Ne pas exprimer clairement ce que nous ressentons ou ce que nous pensons, active en nous un malaise, qui reflète un mélange de culpabilité, de frustration, de colère. En fin de compte, un sentiment de manque de contrôle sur sa vie.
Au contraire, avoir une attitude affirmative, c’est montrer que nous reconnaissons et respectons nos propres talents, sentiments et besoins. En définitive, cela nous permet d’avoir le contrôle sur notre vie.

S’affirmer, c’est aussi faire valoir ses droits
En nous affirmant, nous reconnaissons notre légitimité à faire valoir nos droits : avoir une opinion et l’exprimer, ressentir des émotions et les exprimer, prendre ses propres décisions et assumer leurs conséquences, dire « non », dire « je ne sais pas », changer d’avis, etc. S’affirmer ne signifie pas « dire non » à l’autre, mais « dire oui » à soi-même.

COACH ONLINE

Coaching de Vie


Demandez votre premier rdv

Explorons ensemble comment ce thème vous affecte et quels objectifs spécifiques vous aimeriez atteindre.

COACHING PERSONNEL ET PROFESSIONNEL

Saisissez l’occasion d’expérimenter ce que le coaching peut vous apporter.

PASSIF, AGRESSIF OU ASSERTIF ?

Les psychologues Wolpe et Lazarus, pionniers des thérapies comportementales, nous proposent la distinction entre 3 types de position dans les interactions avec les autres, en fonction de la capacité de respect et de décision par soi-même.
Le type passif (ou soumis) reflète un manque de respect de soi qui se manifeste par une difficulté à décider pour soi-même.
Le type agressif se manifeste par un manque de respect pour l’autre qui s’observe à travers la tendance à décider pour les autres.
Le type affirmatif ou assertif reflète le respect de soi et le respect des autres, c’est-à-dire décider pour soi-même.

Le type passif
La personne passive se comporte avec les autres en se laissant guider par ses peurs : peur d’être rejetée, désapprouvée ou de blesser les autres. Principalement :

  • Elle n’exprime pas ses besoins, ses opinions, ses émotions.
  • Elle évite les conflits.
  • Elle ne prend pas d’initiatives.

Ayant une faible estime de soi, la personne de type passif attend que l’autre lui confirme sa valeur et sa place dans la vie. D’une certaine manière, elle estime qu’il est plus sûr de se taire que de risquer une réponse négative de l’autre…

Elle a souvent l’impression que ses besoins ne sont pas satisfaits ou que son entourage profite d’elle. Elle ressent de la frustration, de l’insatisfaction, de la culpabilité et développe un sentiment d’impuissance qui peut conduire à la dépression, à l’insomnie, voire à des problèmes de santé.

Le type agressif
La personne de type agressif se comporte également avec les autres sur la base de la peur. Dans ce cas, la peur de ne pas être reconnu(e) active la nécessité de revendiquer la place qu’elle considère être la sienne. Ce faisant :
Elle est égocentrique et insensible aux idées, aux sentiments et aux besoins des autres.

Elle répond d’abord à ses besoins, parfois au détriment de ceux des autres.

Elle interagit de manière conflictuelle, parfois violente ou irrespectueuse.

Une personne de type agressif ressent beaucoup de stress, de culpabilité et d’inconfort. En effet, la satisfaction obtenue par l’imposition à court terme de son propre besoin génère souvent des problèmes relationnels (conflits répétés, ruptures relationnelles, isolement, atteinte à l’estime de soi).

Le type assertif
La personne assertive interagit avec l’autre à partir de la conscience et de la reconnaissance de sa propre valeur. En ce sens, elle n’agit ni par peur du rejet de l’autre, ni par besoin de s’imposer. Par conséquent :

  • Elle connaît ses besoins et désirs.
  • Elle sait exprimer clairement ses sentiments dans le respect des autres.
  • Elle est authentique, ouverte, directe, flexible.
  • Elle est capable de faire des compromis.

Une personne affirmative démontre une bonne estime de soi qui lui permet d’assumer l’entière responsabilité de répondre à ses besoins dans le respect des autres. Par conséquent, elle entretient des relations satisfaisantes qui, à leur tour, renforcent son estime de soi.

S’affirmer ne signifie pas manquer de respect à l’autre, mais prendre sa place tout en laissant l’autre prendre la sienne.

BESOIN D’UN CHANGEMENT ?

Explorez de nouvelles options

Demandez votre premier rdv

COMMENT DÉVELOPPER SON AFFIRMATION DE SOI ?

Pourquoi est-il parfois si difficile de se montrer tel que l’on est, de s’affirmer ? L’être humain a deux besoins fondamentaux contradictoires : le besoin d’approbation et le besoin d’affirmation. Mais s’affirmer, c’est oser dire et demander et assumer la possibilité d’un rejet ou d’un refus. Cela nécessite de surmonter ses peurs, d’agacer, d’attirer l’attention, de mal s’exprimer, de créer un conflit, de blesser l’autre, d’être rejeté.
Alors, comment développer l’affirmation de soi ?
Entraînez-vous tous les jours
Comment faire ? Le besoin d’affirmation est omniprésent dans les relations et nous confronte à une multitude de situations quotidiennes qui sont des invitations à pratiquer le développement d’une attitude assertive. En voici quelques exemples :

  • Oser demander quand vous en avez besoin (accepter que l’autre puisse refuser et surmonter la peur de prouver que vous n’êtes pas à la hauteur de la tâche).
  • Rejeter les demandes et savoir dire Non (respecter ses besoins et accepter de déplaire à l’autre).
  • Exprimer vos sentiments (soyez sincère et authentique).
  • Accepter les compliments ou les expressions d’affection (et accepter de les mériter).
  • Formuler une critique ou exprimer votre agacement ou votre colère lorsque cela est nécessaire (exprimer vos sentiments et prendre le risque d’un conflit).
  • Faire face à la critique ou à la colère des autres (comprendre et accepter la responsabilité de chacun dans la situation).
  • Mettre fin à la discussion lorsque la conversation est bloquée (renoncer à avoir raison et savoir comment sortir d’une situation qui s’enlise).

Défiez vos peurs
Vous observerez à travers cette invitation à pratiquer une attitude affirmée, que l’essentiel est avant tout de vous mettre au défi de surmonter vos peurs. Une peur est une projection inconsciente de ce qui pourrait arriver dans le futur, que vous ressentez et vivez comme si c’était réel. Ce faisant, vous commencez à souffrir dans le présent pour quelque chose qui ne s’est pas encore produit et souvent, et vous vous découragez… Par conséquent, peu importe ce qui active vos peurs, l’important est d’en être conscient, d’oser y faire face et d’agir !

Soyez vous-même
« S’affirmer ne signifie pas parler haut et fort, mais parler vrai », explique l’écrivain Serge Tracy. L’affirmation de soi consiste donc en une attitude qui nous permet d’être autonomes : une personne qui s’affirme parle d’elle-même, de ses sentiments, de ses besoins et de ses droits.
C’est une attitude qui se développe au contact des autres et qui s’apprend tout au long de la vie. Une personne qui s’affirme croit en sa valeur et en ses idées. En même temps, l’affirmation de soi renforce l’estime de soi.

Dernière Publications

Categorías del Blog

Nathalie Bertin Life Coach

Artículos Relacionados

Peur de l’échec

Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux. “Il est dur d’échouer mais il est pire de ne jamais avoir tenté de réussir ». Franklin D. Roosevelt

lire plus