Home » Leadership personnel et professionnel » Soyez qui vous voulez être

Soyez qui vous voulez être

« En chacun de nous se trouve
les graines de notre avenir »
– Cris Bolívar

Ce que je pense de moi-même se projette dans ce que je fais

Nous avons tous une longue liste d’étiquettes sur nous-mêmes qui surgissent dans notre esprit lorsque nous faisons face à un défi : changer d’emploi, améliorer une relation, prendre soin de sa santé, faire de l’exercice…

« Je suis trop timide »
« je ne suis pas assez contant »
« Je suis une personne très impulsive »
« J’ai tendance à être trop perfectionniste »

Ces étiquettes conditionnent la façon dont nous nous percevons face à une situation donnée et, à leur tour, conditionnent la façon dont nous agissons pour la gérer. Et probablement, nous expérimenterons et confirmerons – une fois de plus – ce que notre esprit nous dit de nous-mêmes.

Notre cerveau répond aux différentes situations de notre vie en fonction des informations que nous lui transmettons -même si nous en sommes inconscients- et en cela, il peut devenir notre meilleur allié mais aussi notre pire ennemi. Et c’est là que réside le piège : entrer dans une cercle vicieux où ce que je pense de moi-même se reflète dans ce que je fais.

Et je peux continuer ainsi longtemps à accumuler des expériences qui confirment que ce que je pense de moi-même est vrai ! Cependant… Est-ce aussi vrai qu’il n’y paraît ?

Ce que je fais n’est pas qui je suis.

Je me souviens d’une personne qui me commentait un jour qu’en raison de son manque de constance, elle n’était pas capable de maintenir un régime ; Cependant, elle m’avait également dit que dans sa jeunesse, elle avait travaillé tout au long de ses études pour pouvoir les financer…avec beaucoup de constance.

Nos comportements sont les réponses circonstancielles que nous développons pour faire face à une situation donnée. Nous avons tous la capacité d’élaborer des réponses différentes selon les circonstances. Par conséquent, si je me définis en fonction de ce que je fais, sur quelle réponse je mets l’accent : sur ces expériences qui se sont bien passées ? Ou sur celles qui confirment l’étiquette que je me suis mise sur le dos ?

Ce que je pense être n’est pas non plus ce que je suis.

Si ce que je fais ne me définit pas, alors qui suis-je ? Suis-je vraiment cette personne qui s’efforce, au travail, avec sa famille, avec ses amis, de montrer le visage qui semble approprié selon les circonstances ? Ou suis-je celui que mes amis, ma famille et mes collègues voient de moi ?

Allons plus loin : suis-je ce que je « sais » de moi-même et que j’essaie de cacher aux autres derrière un masque afin de me protéger ?

Le masque se forge sur la base de toutes ces croyances ou étiquettes que nous avons adoptées, tout au long de notre vie, sans jamais les remettre en question. Il reflète la façon dont notre « juge intérieur » nous parle, celui-là même qui nous évalue selon ces critères qui nous viennent de l’extérieur : « tu dois faire ceci » ; « tu devrais dire les choses de cette façon ; » tu aurais dû », etc.

De ces croyances découlent une grande partie des blocages que nous trouvons sur notre chemin vers nos objectifs et qui nous empêchent d’avancer avec confiance et sécurité. Et si vous commenciez à remettre en question ce que vous pensez savoir sur vous-même…

Qu’y a-t-il derrière le masque ?

Arrêtez-vous un instant, concentrez-vous sur le moment présent et écoutez votre voix intérieure. (Et je ne parle pas de cette voix intérieure qui se loge dans votre esprit et qui analyse sans cesse ce qui s’est passé ou ce qui pourrait arriver selon le filtre de vos croyances).

Mettez de côté tous ces préjugés qui vous limitent et demandez-vous sincèrement quelles sont vos valeurs, vos désirs, vos besoins, vos priorités et votre force.

Et si ces préjugés persistent, alors osez observer quelle est leur vraie nature et écoutez si quelque chose résonne en vous qui vous dit quelque chose de différent…

Coaching de Vie

Présentiel ou à distance

Donnez-vous l’opportunité d’expérimenter ce que le coaching peut apporter à votre vie.

Demandez votre premier rendez-vous

Coaching Personnel et professionnel

Je peux être qui je veux être.

Mettez de côté les préjugés et soyez bienveillant envers vous-même.

Malheureusement, dès l’enfance, nous apprenons à concentrer notre attention sur l’échec sans nous donner l’occasion d’apprendre de nos erreurs. La perspective de l’échec nous amène à nous juger nous-mêmes et nous enferme dans ces préjugés négatifs.

Être bienveillant envers soi-même consiste, tout d’abord, à accepter « ce qui est » sans vous juger. Ce n’est qu’alors que vous pourrez vous efforcer de trouver les ressources nécessaire pour surmonter ce qui « vous n’avez pas réussi ».

Renforcez votre estime de soi.

Si je ressemble à un vilain petit canard, je me comporterai comme un vilain petit canard. Si je ressemble à un cygne, je me comporterai comme un cygne. Alors, rappelez-vous : votre cerveau active en vous des réponses pour faire face aux situations que vous vivez selon le filtre de vos croyances.

Si vous voulez des réponses différentes, vous devez commencer à vous interroger sur ce qui, dans vos croyances, sous-tend votre perception de votre identité.

Qu’est-ce que ce serait pour vous de vous voir comme un cygne ? Quelle serait la première étape ?

Agissez maintenant pour être qui vous voulez être.

Si vous sentez qu’il est temps pour vous de vous ouvrir au monde, d’agir avec constance et cohérence, de contrôler votre impulsivité, d’agir sans chercher la perfection éternelle, de faire confiance aux autres sans avoir besoin de vous protéger, de pouvoir atteindre vos objectifs… Alors, la première étape consiste à reconnaitre votre responsabilité dans votre façon de percevoir le monde et d’assumer la décision d’un changement, parce que personne ne le fera pour vous.

Mettez de côté les étiquettes et les croyances limitantes sur vous-même
et découvrez qui vous êtes vraiment.

Commencez à vivre votre vie sous une nouvelle perspective.

Dernières Publications

Catégories du blog

Nathalie Bertin Life Coach

Articles Similaires

Peur de l’échec

Essaie encore. Échoue encore. Échoue mieux. “Il est dur d’échouer mais il est pire de ne jamais avoir tenté de réussir ». Franklin D. Roosevelt

lire plus